Mon Vide Grenier

+ de 9 ans


Harry Potter, tome 1 : Harry Potter à l'école des sorciers

très bon état

PRIX : 2€


les zaripoteuses  de Gudule

très bon état

PRIX : 1€


au secours, je suis invisible ! de Gudule

bon état

PRIX : 1€

Nina a dérobé au sorcier Gaspard Torve une recette qui rend invisible. Revenue chez sa mamie, la petite fille avale la mixture et se transforme... en courant d'air ! La panique l'envahit : comment redevenir une petite fille ? Gaspard Torve exige d'épouser la grand-mère pour donner l'antidote et l'inspecteur Peps met la mamie en prison, persuadé que c'est elle qui a fait disparaître Nina...


la vie à reculons de Gudule

très bon état

PRIX : 1€

Thomas a quinze ans. A la suite d'une transfusion sanguine il est devenu séropositif. Pour lui aucune différence :il veut vivre comme tout le monde, sans le mépris et surtout sans la pitié des autres. Ses parents ont d'ailleurs fait promettre le secret au proviseur de son collège. Mais quand Thomas tombe amoureux d'Elsa, la mécanique de la peur et de l'ignorance se met en place.


contes et histoire de tous temps

très bon état

PRIX : 1€


le fantôme de l'apothicaire

PRIX : 50 cts

En cette nuit de la Saint-Sylvestre, Benjamin Partridge, apprenti de l'apothicaire Corbett, s'est mis en route pour livrer un médicament à un client. Il doit parcourir cinq kilomètres à pied par une nuit sans lune, sur un chemin battu par le vent et infesté de brigands...


Miley Cirus (actrice de Hannah Montana)

PRIX : 1€


Miley Cirus - mon chemin (journal intime) - Hannah Montana

très bon état, grand format

PRIX : 2€


le monde perdu

PRIX : 1€


la belle et la bête

bon état

PRIX : 1€


une affaire atomique

bon état

PRIX : 50 cts

Au cours d'une visite organisée au Palais de la Découverte pour les lycéens de Paris, un échantillon de cobalt radioactif a disparu. Les soupçons de la police se portent sur un groupe d'élèves du lycée Henri IV, parmi lesquels Mathieu, le narrateur, élève médiocre jusqu'à ce jour, mais que l'on verra devenir, au cours du récit, l'auditeur le plus passionné de son professeur de Sciences.

Irrité de la suspicion qui pèse sur eux, Mathieu et ses camarades décident de faire eux-mêmes la lumière sur l'affaire. Leur enquête les conduira successivement à Saint-Gobain, à Saclay et, pour finir, dans un terrain vague de la banlieue parisienne où ils découvriront un coupable bien inattendu... et combien excusable!

Passionnant roman policier dont les acteurs sont des jeunes, ce récit constitue un remarquable documentaire sur les questions nucléaires.


au vent des caraïbes

bon état

PRIX : 50 cts

La Providence se remâte à San Juan de Porto Rico. Les gentilshommes prennent demain l'avion pour rejoindre.
  - Diable! Morgan a donc moitié moins de chemin à faire que nous pour gagner la Dominique. Il n'affrétera pas d'autre barque... Bon... La bande de Reading ne vous a pas cherché noise?
  - Point, cap'tain! Reading affirme même avoir mission de vous transmettre d'aimables propositions de la part de Morgan.
  - Voyez-vous ça! Laissez-le porter, quand l'envie lui en prendra.
  William atborait sa mine des grands jours : tête haute, triple menton saillant et lippe dédaigneuse. Il alluma un « bout » et fixa le plancher en maugréant :
  - Elle bouge encore sans ma permission. Quelles sont ces manières de raccourcir et d'allonger, de se balancer et de se dédoubler? Elle est ivre, ivre des souvenirs de l'ancien Port-Royal.
  William s'intéressait à son ombre. Il aurait fallu lui expliquer que le garçon de salle venait d'allumer deux fanaux derrière lui, et que ces luminaires oscillaient encore. Le jour était obscurci par un ciel d'orage.
  L'équipage de la : Silver Rose respirait à peine. Il savait trop bien, que ce genre de monologue préludait aux actions décisives. Entre ses dents, M. Boult fit le compte :
  - En face, cinq gars durs. Cinq ici, dont un gosse et un blessé.
  Alain protesta du bout des lèvres, et Mac appuya :
  - Tu fais pas le poids, amiral. Efface-toi.
  William vira doucement sur son banc et considéra la bande à Morgan dans son coin. Ils baissaient la tête sur leurs pots en serrant les lèvres, et c'était mauvais signe.
  - N'auriez-vous pas quelque chose à me dire, monsieur Reading? dit William d'une voix flûtée.
- Ça se pourrait bien, cap'tain Boishardy, riposta l'autre, très rogue.
  - En ce cas, nous vous prêtons une attention non dénuée d'intérêt.
  Reading déploya son ling corps à la verticale, fit ostensiblement jouer ses épaules, et Magloire murmura :
  - I totille com' an sépent.
  Reading traversait la salle; les conversations s'éteignirent derrière lui. Quand il aborda William, les matelots, après boire, reposaient leur pot à même la main pour ne point troubler le silence. De son comptoir, Charlie Brown intervint :
  - Alan! Je te rappelle que la casse est au compte de celui qui reste. Si quelqu'un sort une arme, je suis obligé de m'en mêler. En dehors de ça, je fais confiance au matériel.
  Charlie ouvrit son tiroir et attendit les événements. Chacun savait qu'il y cachait un antiqu Colt de calibre douze, si énorme qu'il était classique de demander au tenancier quand il le mettrait sur roues.  


les caprices de Marianne

la couverture est un peu abimée car le livre a été manipulé de nombreuses fois mais le reste du livre est en très bon état.

PRIX : 20 cts

Marianne ? Oh ! la vertu incarnée : fidèle à son vieux mari, indifférente à l'amour de Coelio...
du moins pour l'instant ! Car il suffit que son prétendant fasse mine de l'avoir oubliée, et voilà qu'elle se sent prête à céder ! Elle résiste un jour, s'offre le suivant... La capricieuse Marianne fait décidément tout pour troubler son amoureux. II faut dire qu'avec ses beaux discours, son cousin Octave lui tourne la tête ! Mais se doute-t-elle que, de malentendus en quiproquos, cette affaire pourrait bien virer au tragique ? Et ici, qu'advient-il de Rosette, cette pauvre paysanne qu'a séduite Perdican pour se venger d'une Camille trop orgueilleuse ? A trop badiner avec l'amour, il risque de fuir pour toujours.


Dom Juan

la couverture a des traces de pliures car le livre a souvent été manipulé

PRIX : 20 cts

"L'hypocrisie est un vice à la mode, et tous les vices à la mode passent pour vertus" : voilà comment Dom Juan se justifie auprès de son valet Sganarelle, scandalisé de voir son maître tromper tout le monde autour de lui, des femmes les plus naïves qu'il séduit sans vergogne aux hommes les plus nobles qu'il mène par le bout du nez sans se démonter. De fait, Dom Juan n'a qu'une ambition : jouir de tous les plaisirs, sans jamais céder aux sirènes de la morale. Il lui faut toutes les voluptés et il les obtient facilement en manipulant ses victimes avec des mots trompeurs. Seule la mort pourrait l'arrêter : n'est-ce pas elle justement qui vient le chercher, lorsque la statue du commandeur s'anime sous ses yeux ?


le bourgeois gentilhomme

la couverture a des traces de pliures car le livre a souvent été manipulé.

PRIX :20 cts

Le dernier jour d'un condamné Dans un cachot, un homme s'apprête à mourir. Pour tromper son intolérable attente, le condamné écrit : son vain espoir de la grâce, son dernier voyage en fourgon, sa peur d'affronter la foule..., mais aussi ses souvenirs de promenades autour de Paris, le sourire de sa petite fille Marie. Bientôt, le condamné sans nom et sans visage se révèle un être de chair et de sang, si proche, en somme, de chacun de nous... L'édition inclut les deux préfaces du Dernier Jour d'un condamné : « Une comédie à propos d'une tragédie », réponse de Victor Hugo à ses détracteurs, et la Préface de 1832, réquisitoire contre la peine capitale.